Novembre Sans Tabac : On est là !

Publié par SEO510017 le

Arrêter de fumer entraîne des symptômes physiques et psychologiques désagréables.

Rassurez-vous ! Ces désagréments sont normaux et sont un signe positif. Ils signifient que votre corps et votre esprit s’adaptent au retour au « naturel ».

Les symptômes varient selon :

  • le nombre d’années de tabagisme,
  • la quantité de cigarettes fumées
  • et les capacités du corps à se rétablir.

Ils sont toutefois temporaires alors que les bienfaits d’arrêter de fumer  augmentent tout au long de votre vie !

Voici quelques symptômes de sevrage liés à l’arrêt tabagique et les actions à poser pour que ceux-ci passent plus rapidement :

 

Étourdissement : 1 à 2 jours

Pourquoi ? Une meilleure oxygénation ou le stress causé par l’arrêt de fumer sont des causes possibles.

Comment s’en défaire ? Quelques exercices de respiration de cohérence cardiaque permettent d’agir sur l’oxygénation et le stress directement en agissant sur le système nerveux autonome.

 

Fatigue : 2 à 4 semaines

Pourquoi ? Le corps est en période de désintoxication et d’adaptation au manque de nicotine qui servait avant de stimulant.

Comment s’en défaire ?

  • Dormez suffisamment pour récupérer et assurez-vous que les cycles de sommeil soient optimum (la réflexologie permet de rétablir l’équilibre),
  • Bougez, ayez une activité physique permettant d’utiliser l’énergie présente dans votre corps,
  • Mangez des aliments sains et en quantité suffisante, de façon à apporter juste l’énergie nécessaire pour tenir la vigilance de votre journée, mais ne pas influer sur votre somnolence le soir venu
  • Et buvez beaucoup d’eau, ça vous permettra de libérer les toxines !

 

Insomnie : Jusqu’à 3 semaines

Pourquoi ? Dans les premiers temps, certains ex-fumeurs connaissent un sommeil perturbé.

Comment s’en défaire ?

  • Évitez de prendre des excitants (café, sodas… ). L’apport d’énergie (sucre) accroit la vigilance et ne favorise pas la somnolence.
  • Faites du sport en fin de journée pour évacuer le trop plein d’énergie encore présent, environ 2h avant l’heure du coucher pour laisser le temps au corps de baisser en température.
  • Promenez-vous dehors après le souper afin de favoriser la digestion.
  • Prenez un bain mais pas trop chaud…détendez-vous avant le coucher !

 

Toux : Environ 3 à 4 semaines

Pourquoi ? Le système respiratoire recommence à faire son travail à l’aide des cils vibratiles qui recouvrent les bronches. Avant, ces derniers étaient paralysés par les composants chimiques de la fumée de cigarette.

Comment s’en défaire ? À ce niveau, la nature fait son travail par elle-même. Faire de l’activité physique, manger sainement et boire beaucoup d’eau peut toutefois aider. Un peu de réflexologie permettant aux poumons de reprendre leur fonction est un plus non négligeable.

 

Constipation : 3 à 4 semaines

Pourquoi ? Le corps est habitué à la stimulation intestinale causée par la nicotine. Il cherche à retrouver ses fonctions naturelles.

Comment s’en défaire ? Consommez de l’eau, des fruits, des légumes crus et des produits de grains entiers. L’activité physique aide aussi beaucoup avec la verticalisation du corps et aide, tout comme la réflexologie, à rendre naturel le mouvement péristaltique des intestins.

 

Faim : Quelques semaines

Pourquoi ? Vos sens du goût et de l’odorat reviennent et favorisent l’appétit et la joie de manger. Le signal de la faim se rétablira à la suite du retour à la normale du métabolisme des sucres, qui était auparavant perturbé par le tabagisme.

Comment s’en défaire ? Vérifiez si vous avez vraiment faim ou si c’est l’envie d’avoir quelque chose dans la bouche qui vous porte à manger. Grignotez des aliments sains et peu calorifiques. Travaillez sur le message nerveux que votre estomac transmet à votre disposition cerveau par la réflexologie. Dépenser vos calories par le sport.

 

Goût pour des aliments sucrés : Quelques semaines

Pourquoi ? Le métabolisme des sucres revient à la normale. Aussi, comme le goût sucré est générateur de plaisir, il devient une source de gratification pouvant remplacer celle que vous apportait la cigarette quand vous fumiez.

Comment s’en défaire ? Prenez des collations riches en protéines (noix, fromage, etc.) et des repas qui contiennent des aliments riches en hydrates de carbone complexes (pains, céréales, etc.). Mangez des fruits ou des desserts à faible indice calorique est aussi une stratégie gagnante. Apportez de la satisfaction et du plaisir à votre corps grâce aux endorphines provoquées par l’activité physique et la sensation de bien-être (massages). Travailler en réflexologie sur le pancréas afin qu’il se régule sans se mettre en sur-fonctionnement.

 

Envie obsessionnelle de fumer / Irritabilité : 2 semaines et plus

Pourquoi ? Privé de sa drogue, le corps réagit par un stress de privation qui peut provoquer l’impatience, l’irritabilité et la colère.

Il existe toutes sortes d’autres raisons : production d’endorphines encore insuffisante, situations de vie déplaisantes, petite voix intérieure négative qui fait douter, etc.

Comment s’en défaire ? Pratiquez de l’exercice physique, Faites des activités que vous aimez et riez le plus souvent possible. Réalisez des activités de détente et de lâcher prise, comme la méditation, la réflexologie, des massages, de l’Access Bars®,…

 

Pression au niveau des yeux et de la tête : variable

Pourquoi ? L’organisme est en manque de nicotine, ça crée de la tension.

Comment s’en défaire ? Détendez-vous. De grandes inspirations (cohérence cardiaque), des étirements et des massages de tête font vraiment du bien.

Pour vous accompagner, pensez SPORT et BIEN-ETRE !

 

Catégories : Par défaut